10/07/2008

Une journée d'enfer (3)

 

 Episode 4: Arrivée à Lyon et changement de train

Quand je me suis réveillé, maman deux pattes avait remis le petit sac sur son dos et remis essuie, bol et bouteille dans le grand. Elle m'a dit: - Courage mon Boubounet ,on arrive à Lyon.On a fait la moitié du voyage.

Oui, mais, moi ce train je m'y étais habitué, j'y avais bien dormi les gens y étaient gentils, pourquoi le quitter? Donc pas question de me lever et de suivre maman deux pattes.Heureusement pour elle le jeune deux pattes m'a pris dans ses bras et m'a descendu du train. Sur le quai, j'ai bien dû finir par me décider à suivre maman deux pattes comme un grand. Elle s'est arrêtée, a poussé sur un bouton et une grande boite s'est ouverte. Allez viens m'a-t-elle dit.

Valérie,Valérie Maman deux pattes est folle, elle veut ma mort!

J'ai fini par y entrer,les portes se sont fermées puis se sont ouvertes et là j'ai plus rien compris :on n'était plus sur le quai. Maman deux pattes m' a à nouveau encouragé à la suivre. J'ai suivi(il vaut mieux ne pas contrarier les fous). Elle m'a alors entraîné vers une autre boite mais hé!hé! celle - là n'a jamais voulu ouvrir ses portes. Zut qu'elle a dit maman deux pattes on va devoir monter à pieds.C'était long, ça montait, nous étions les seuls à monter,les autres deux pattes eux descendaient. j'ai recommencé à pleurer ,à trembler dans l'espoir qu'un d'entre eux me ramènerait chez Valérie et maman Kali en vain!

Au contraire il nous regardaient tous en riant ou souriant. Arrivés sur le quai maman deux pattes était épuisée (et pour cause j'ai dû le tirer sur 100m c'est la longueur de la rampe de sortie que nous avions empruntée puisque les escaliers lui sont interdits)

Sur le quai je me suis réfugié près d'un Monsieur qui m'a caressé et a parlé à maman deux pattes mais je rien compris de ce qu'il lui a dit.

Allez, viens bébé, le TGV arrive, on sera bientôt à la maison... Mais maman deux pattes n'avait pas de chance, car le train ne s'est pas arrêté comme prévu et nous n'étions donc pas devant notre wagon. Donc il fallait que je marche deux wagons et je ne voulais pas . Une charmante jeune deux pattes est venue aider maman deux pattes qui essayait de me porter avec les sacs. elle m'a pris dans ses bras pour monter dans le train.

Episode 5: Dans le TGV et pourquoi le grand sac...

Maman a décidé que nous resterions près des bagages car elle n'avait plus ni le courage ni la force de traverser tout le wagon pour rejoindre notre place. C'est alors qu'un monsieur avec une casquette a proposé à maman deux pattes de s'installer avec moi près du bar, ce n'est plus l'heure du repas qu'il a dit alors il y a rarement quelqu'un. C'est gentil qu' elle lui a répondu comme cela je pourrai le mettre tranquillement dans le sac car il est trop petit pour mettre une muselière. Et là j'ai compris pourquoi Elle s'était encombrée du grand sac. Je la laisse vous expliquer.

Quand j'ai été réserver les billets de train, j'ai demandé un billet retour pour Horus en expliquant à l'employée que je partais chercher mon chiot en Ardêche. Le plus sérieusement du monde elle m'a dit:  

- Quel poids fait-il et quel âge?

 - Moi toute fière: Il fait 12 kg et quelques et il a dix semaines.

- Ah! qu'elle m'a fait, il a donc plus de six kilos.

 -Ben oui, il a plus du double.

- Alors, vous devrez lui mettre une muselière.

- Pardon une quoi? Mais c'est un bébé

- C'est le règlement, tout chien de plus de six kilos doit être muselé Mais quel âge avez vous dit dix semaines?

- Oui

- alors si vous le mettez dans un sac il ne doit pas être muselé. Donc je me suis encombrée du grand sac. Museler un boubou..... je n'en suis pas encore remise.

Mais enfin qu'il a dit le monsieur on voit bien que c'est encore un bébé, de plus il est tout tremblant  laissez le se coucher à vos pieds, ici il ne sera pas dérangé. Il a alors demandé les bilets les a vérifiés et nous a souhaité bon voyage.Nous nous sommes donc installés à l'aise.Je me suis couché sur mon essuie.

TGV1

Entre temps un gentil jeune homme s'était installé de l'autre côté du couloir.

Il s'est occupé de moi, pendant que maman deux pattes allait nous acheter des boissons fraîches. Puis je me suis installé de tout mon long en plein milieu du couloir vers le bar et je me suis endormi. Maman deux pattes m'a dit que personne n'avait rouspèté au contraire. on  lui demandait mon âge, trouvait que j'étais mignon. Je me suis réveillé, jai bu et joué avec maman deux pattes puis on s'est arrêté et le gentil monsieur est parti et une dame tout aussi gentille l'a remplacé, elle m'a fait plein de papouilles et a beaucoup parlé de moi avec maman. Je me suis rendormi.

TGV21

 

mon arrivée à Bruxelles, ma rencontre avec parrain Corto et mon arrivée à la maison c'est pour demain

grosses lèchouilles à vous tou (te)s.

Horus Hotep

19:03 Écrit par Horus Hotep dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : arrivee, horus hotep |  Facebook |

Commentaires

Que d'aventures!! Ce n'est pas si simple de ramener un BB comme ça!

Écrit par : Kristin | 10/07/2008

Bienvenue, mon filleul! Je pense que tu as bien fait transpirer Maman Deux Pattes, hein, gamin? Et quel long voyage tu as fait.
Ce sont les carnets du Bou-bourlingueur!
Grosses lèches de parrain Palou et de sa tribu.

Écrit par : Palou | 10/07/2008

Tu es enfin là !!! C'est Maman Deux pattes qui doit être heureuse ! Mais quel périple ces deux pattes t'ont fait faire! C'est dur pour un si petit chien ! même si tu peses 12 kilos !!!! Pauvre Boubounet ! Ce ne doit pas être une mince affaire que de te porter !!
Je vous souhaite à tous les deux, de belles aventures ensemble et une longue route!
J'attends la suite de tes aventures, demain je reviens. Tu es bien beau, dis donc !
Je te fais plein de caresses
Amitiés a Maman deux pattes

Écrit par : Yolaine | 10/07/2008

effectivement le titre est bien choisi que d'aventures pour un si petit boubou ! pauvre petit loup, traumatisé par les trains !
maintenant qu'il est là on attend les photos avec bcp d'impatience
papouilles au joli Horus, et léchouilles de la part de Clovis et Danaé à un "cousin" bernois !

Écrit par : marion | 10/07/2008

Pauvre tiu chou......
Que d'aventures, mon bonhomme.....mais là, je pense que le bonheur de maman deux pattes saura te faire comprendre combien il est doux d'être chez toi.
Gros câlins mon ti père.

Écrit par : Aline | 11/07/2008

Les commentaires sont fermés.